Ne jamais se fier aux apparences ... Bienvenue sur Save your soul !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel Woodsen
• LOOK AWAY • Carry on your road
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: « Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby   Sam 14 Fév - 0:02


Sixty & Nathaniel ~ Grande Place.






Nathaniel claqua le battant de la vieille porte en bois de son petit studio, jeta ses clés sur son lit puis s'y assit. Son réveil indiquait cinq heures du matin. Il ferma les paupières, repensant à la nuit bien remplie qu'il venait de passer. Hier soir, il avait sonné chez Justin, son meilleur ami, voulant avoir de ses nouvelles. Son ancien colocataire de chambre l'avait gentiment invité à entrer et ils s'étaient, comme d'habitude, raconté leur vie personnelle jusqu'au moindre détail. Ils avaient bien entendu rigoler aux petites remarques de Justin ou aux mimiques de Nate et, bien sûr, ils n'avaient pas vu le temps passer. Lorsqu'ils regardèrent leurs montres il était déjà vingt-trois heures et, le jeune Woodsen, qui avait tout d'abord pensé à se coucher tôt ce soir-là, décida qu'il était trop tard pour pouvoir dormir en paix et, accompagné de Justin, il s'était dirigé vers la boîte de nuit de la ville. Ils avaient beaucoup dansé et, comme vous pouviez le deviner, ils avaient aussi bien bu. Un peu trop même. Suite à cette bonne cuite, les deux jeunes hommes avaient fait de nombreuses connaissances, en particulier des femme ; avec qui ils avaient longuement discuté. Justin avait un comportement tout à fait habituel et cela ne changeait pas de d'habitude mais, pour Nate, c'était tout à fait autre chose. Lui, lorsqu'il était dans son comportement normal, préférait rester dans son coin et réfléchir à sa vie, de voir les choses à sa manière. Peut-être était-ce pour cette raison qu'il aimait beaucoup l'alcool, qui sait ; afin de pouvoir enfin se lâcher et profiter de la jeunesse.

Après être sorti de boîte, Justin et Nathaniel s'étaient promenés un certain temps dans les grandes avenues d'Hightway avant d'enfin arriver à nouveau devant l'appartement de Justin, à l'endroit même où le jeune alcoolique s'était trouvé quelques heures auparavant. Ils s'étaient quittés sur un éclat de rire provoqué par une des nombreuses blagues de Nate et ce dernier s'était dirigé, seul, vers chez lui. Et voilà, il était sur son lit, prêt à s'endormir et à passer « une bonne nuit ». N'ayant pas le courage de se déshabiller et d'enfiler son pyjama, il se glissa sous sa couette, portant encore ses vêtements de la veille. N'ayant pas non plus pris la peine de se doucher, il empestait l'alcool à trois mètres aux alentours mais, bizarrement, cela ne le gênait en rien ; il devait sûrement avoir l'habitude. Il ferma les yeux et s'endormit presque aussitôt.

Lorsqu'il se réveilla, il était seulement sept heures. Lui qui pensait dormir jusqu'à midi, c'était raté ! Un fort vent soufflait au dehors mais, le soleil brillait et éclairait la ville de ses beaux rayons. Nathaniel plongea la tête sous sa couette, espérant qu'il arriverait à se rendormir. Mais, malgré les cernes qui ornaient son visage et la fatigue qui pouvait se déceler sur n'importe quelle partie de son corps, il sentait qu'il n'arriverait plus à sombrer dans le sommeil. Après avoir baillé deux ou trois fois, le jeune homme se leva, prit une douche rapide mais fraîche qui le réveilla entièrement puis s'habilla avec les premiers habits qui lui tombaient sous la main. Il décida de sortir tout de suite, histoire de prendre l'air, négligeant ses cheveux et son apparence. Après tout, on était dimanche et il ne rencontrerait sûrement personne. Lorsqu'il sortit dans le boulevard où se trouvait son immeuble, il eut le vertige en apercevant toute la circulation. Il dût s'appuyer sur la barrière de ses voisins pour ne pas s'écrouler. Il était décidément très fatigué. Ne sachant pas du tout vers où se diriger, il commença à marcher vers le bout de la rue qui menait à la grande place. C'était une bonne idée ! Aller à la grande place. Là-bas, il pourrait se fondre dans la foule et personne ne le remarquerait ni ne lui adresserait la parole.

En quelques pas, il fut arrivé à destination, De tout côtés, les gens se pressaient, allant au travail, appelant leurs enfants ou cherchant un magasin ou une avenue. Lui, préférait observer la magnifique fontaine qui projetait de l'eau à plus de trois mètres de hauteur tout au long de l'année. Les bancs en bois clair était presque tous remplis et les personnes qui tentaient vainement d'être tranquilles, assis, étaient collés les uns contre les autres. Nathaniel, lui n'avait jamais ce problème. Derrière un gros arbre centenaire se trouvait un petit banc, caché par les nombreuses feuilles du végétal. A sa connaissance, lui seul l'avait trouvé mais, après tout, il n'en savait rien. Dans tous les cas, à chaque fois qu'il venait, ce banc était vide. Nate s'y assit avec soulagement et appuya son dos contre le dossier dur et froid. Voilà ; il allait enfin être tranquille. Ou presque ...


Dernière édition par Nathaniel Woodsen le Sam 6 Juin - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sixty L. Lullaby
FAWNINGBOOTCool ta vie, je m'en fous.
avatar

Féminin Nombre de messages : 186
Age : 24
Dis moi ... Tu te caches où ? : Quelque part dans une magnifique cellule ...
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: « Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby   Sam 14 Fév - 1:16

    .
    C'est toujours dans des moments banals que l'on
    Rencontres des gens banals. Sauf qu'ils ne sont pas
    Banals .


    C'est par une belle journée comme celle-ci que Sixty n'a qu'une seule envie : dormir. Son père est à son bureau, sa mère avec Hell à leur truc, que Sixty ne comprendra jamais. Le .. Hall d'exposition, oui. Sixty y avait été une seule fois, pour le vernissage. Elle n'y est resté qu'une seule heure. Sixty est une boulette de première. Elle a failli tout faire cahoter, comme d'habitude. Alors, elle était rentrée chez elle, dans l'appartement qu'elle partageait avec sa colocataire du temps. Et n'avait plus adressé la parole à sa famille ... Enfin, eux, même Hell ne lui parlait plus. Et ils sont resté éloignés pendant trois semaines. Trois semaines dans lesquels, Sixty passa son temps dans les boites de la ville et dans les villes aux alentours .

    Mais aujourd'hui, Sixtine ne dormira point. Elle ira voir sa psychologue. Comme chaque lundi 18 heures de la semaine. Voilà plus de 5 ans qu'elle voit ce psychologue, et Sixtine n'a toujours pas arrangé son problème. De l'alcool, des cauchemars, du bébé abandonné, de lui. Elle ne supporte plus ce psychologue aux allures perverses qui lui donnent la chaire de poule dès qu'elle franchit sa porte. Personne ne sait qu'elle va voir un psychologue. Personne. Pas même ses parents. Pas même Hell. Elle invente tout bonnement qu'elle est au Starbucks Coffee, dans la ville voisine, avec son amie, qu'elle a rencontré sur le net. Et les parents, qui gobent tout, du moment qu'ils ne reçoivent pas de lettre de l'université où elle est censée étudier pour sa dernière année en comptabilité . Lorsque Sixtine a ouvert les yeux depuis la veille au soir, il était 14 heures 59. Maintenant, il est 16 heures 30. Elle s'est rendormie. Et a encore eu un cauchemard, dont elle ne s'en souvient pas le moindre détail.

    Alors pour oublier ce désastreux passage de ses "nuits", Sixtine se leva et alla prendre un bain bien chaud dans sa salle de bain. Elle mit l'eau chaude à couler, et mit quelque senteurs. Elle alla se déshabiller, et mit une serviette autour de son corps qu'elle n'osait plus montrer ... Elle retourna dans la salle de bain, après avoir pris son CD. Elle mit en route le lecteur, et s'installa dans la baignoire. L'eau était chaude, bien relaxante. Sixtine était fatiguée. Elle transpire, et a chaud. Et ça, bien avant d'être entrée dans le bain. Pourtant, elle vient de sortir d'un long, très long sommeil ... Sixty ne comprends plus rien. Elle respire un bon coup, plonge sous l'eau, et en ressors quelque seconde plus tard. Ca l'aide à déstresser. Sixty est tout, sauf suicidaire.

    Lorsque Sixty était entrée dans le bain, il était 16 heures 30. Maintenant, il est 17 heures. Elle voulait prendre l'air avant d'aller chez le psychologue. Alors, elle s'habilla, d'un jean, d'un débardeur - à Hightway, il fait beau en hiver - d'une petite écharpe, d'une petite veste simple, et pris ses boots. Elle prit son sac, ses lunettes et sortit de chez elle. Elle se dirigea vers la Grande Place. Elle aimait bien cette place. Et elle est juste en face du cabinet d'avocat. ... Elle arriva à la place à pied, 10 minutes plus tard. Elle marcha le long de la place, s'arrêta par ci, par là pour voir les vitrines des magazins. Puis elle arriva à destination. Le coin nature de la place. Il y avait là-bas un magnifique centenaire, qui trônait comme parasol au petit banc blanc. Les seules personnes qui y allaient, à sa connaissance, étaient les personnes âgées. Mais aujourd'hui, une autre personne y était. Et ce n'était pas un septuagénaire. C'était un adulte, de son âge. En s'en approchant, elle sut qui c'était. Elle n'alla pas le voir directement. Elle s'installa à l'autre bout du banc, posa son sac sur ses genoux, et rangea ses lunettes. Elle resta silencieuse.

_________________
    0n sait tous que je
    Suis la meilleure ici, hein ?
    & puis, vous m'aimez tous.
    Vous ne savez pas mentir Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ton-cul-aussi.com
Nathaniel Woodsen
• LOOK AWAY • Carry on your road
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: « Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby   Lun 16 Fév - 23:18


    Nathaniel se réveilla dans un sursaut. Il inspira un grand coup afin de reprendre ses esprits et regarda autour de lui. Il se trouvait dans le parc, assis sur le banc situé juste derrière cet énorme arbre centenaire. Tout allait bien, et pourtant, le jeune homme haletait encore. Il chercha jusqu'au fond de sa mémoire, voulant à tout prix se rappeler de son cauchermard, celui qui l'avait tant effrayé. Mais Nate ne trouva rien. Il chassa l'envie de savoir de son esprit, se levant et marchant quelques pas afin de rendre cette tâche plus facile. Mais, cette idée restait toujours là, bloquée dans un coin de son cerveau. Exaspéré le jeune étudiant s'appuya sur l'immense chêne, dos à l'écorce et se força à repenser à repenser à Sixty ; cette jeune fille mystérieuse et élégante qui l'intriguait tant. Ellé était si jolie, si attirante avec sa longue chevelure blonde et sa bouche pulpeuse et rouge à souhait. Elle non plus ne pouvait s'échapper de la tête de Nate. Il pensait à elle très souvent, parfois même sans s'en rendre compte ; elle l'obsédait. Nathaniel alla se rasseoir, embêté par son mal de dos et ; ferma les yeux ; juste quelques secondes, juste pour être dans l'obscurité durant un instant. Mais, quand il souleva les paupières, elle était assise, là, à côté de lui ; ses fesses à côté des siennes. Elle tournait la tête dans le sens inverse, semblant ne pas l'avoir vu.

    Nate déglutit péniblement et toussota, cherchant sûrement à se faire remarqué par la jeune femme. Puis, il tourna de suite la tête, feignant d'être normal et sans intentions. Il respirait doucement, en silence, essayant d'écouter le moidre de ses gestes. Puis, il se releva à nouveau tout en sifflotant gaiement et alla reprendre sa place, contre l'arbre, face à la magnifique demoiselle. Ainsi, elle ne pouvait que l'apercevoir, et lui sourire de sa manière si charmante qui réussissait à séduire Nathaniel en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Malheureusement, Sixty ne dégnait toujours pas tourner son regard vers lui, même pas une seule fois. Alors qu'il commençait à déséspérer, il se souvint de son rêve. Un cauchemar horrible ...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Unique dans la nuée de la foule. » ~ Sixty L. Lullaby
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans ton cul ou dans mon cul ?
» Dans les steppes de l'Asie centrale ( Borodine )
» _Ne pas se faire prendre l'appareil photo à l'entrée ou dans la salle.
» Jouer seule dans un bar : comment m'amplifier
» Camera dans l'usine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Your Soul :: City Center :: - Govent Place --
Sauter vers: