Ne jamais se fier aux apparences ... Bienvenue sur Save your soul !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You had a bad day [Jojo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dustin McFedders
• MODO • Take my hand
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 25
Dis moi ... Tu te caches où ? : Si je ne suis pas dans mon bureau c'est que je suis partis aux toilettes x)
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: You had a bad day [Jojo]   Sam 21 Fév - 0:13




You had a bad day, you're taking one down
_________» Joann Lackley & Dustin McFedders




Quoi de mieux que de prendre un café avant de partir travailler ? Dustin entra comme tous les matins dans le ''Starbuk Coffe'' et comme tous les matins il demanda un café bien serré, il s'assit à la table qu'il prenait tous les matins, sortit un beignet de son sachet en papier, et mordit dans son beigné au chocolat... comme tous les matins.

« Votre café, Sherif. »

Sans un mot il prit la tasse, regarda par la vitre Hightway et lacha un soupir. Une amie lui avait dit un jour qu'un sherif sans café était comme une genouille sans yeux globuleux, je dois avouer que la comparaison n'est pas des plus poétique et elle l'avait fait bien rire, désormais dès qu'il prenait un café il pensait à cette amie perdu de vue avec un léger pincement au coeur. Oui le sherif McFedders pouvait apprécier les gens, les aimer et même les regretter, qui pourrait croire ça ?

Le jeune homme scruta le paysage qui se profilait devant lui, Hightway était surement l'une des plus belles villes du Texas à ses yeux, pourtant il n'avait vu que très peu de pays, pourtant Hightway aurait toujours la place de choix dans son coeur. Dustin était très attaché à son village, sa petite ville. Pourtant on ne peut pas dire qu'il le lui rendait bien, comme tous ses prédécesseurs, et ancêtres par la même occasion, il frolait toujours les limites les dépassant très souvent et pas toujours pour le bien de la majorité. Il avait était élevé ainsi et on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, des valeurs aussi profondements enracinées ne pouvait s'envoler aussi rapidement, puis Lily avait les mêmes raisonnements que lui, pour les mêmes raisons. Alors oui il n'était pas toujours juste, oui il gardait la drogue pour sa cousine, oui il lui arrivait de garder les objets volaient pour son usage personnel, et alors était ce si grave ? Il pense tout à coup qu'il faisait plus que ça, il avait aidé le maire a gagné les élections et quelques personnes à monter de grade. Dustin lacha un soupir et porta le café à sa bouche, il était brulant et il reposa la tasse de façon brusque, tellement brusquement que des gouttes de café s'envolèrent pour arriver sur une jeune femme qui passait. Joahnn. Il ne l'aimait pas, elle était amie avec la fille du maire, elle paressait avoir quelque chose à se reprocher, il s'était toujours demandé se qu'elle pouvait bien cacher mais il ne le serait sans doute jamais, sa ne le regardait pas.. ah si il était sherif ! En attendant les habits de la jeune femme était taché de café, il s'inspecta lui même d'un coup d'oeil et vit que les dégats n'avaient fait qu'une victime, tant mieux.

« Désolé. »

Ces excuses sonnaient tellement faux que même lui du paraître surpris de ne pas savoir mieux mentir.

_________________



Dernière édition par Dustin McFedders le Mer 25 Fév - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joann H. Lackley
BLOODYADMIN • Le sadisme est mon arme fatale.
avatar

Féminin Nombre de messages : 202
Age : 26
Dis moi ... Tu te caches où ? : Entre les toiles de chez Brightfill's Art. Ce que j'y fais? C'est privé merci.
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: You had a bad day [Jojo]   Dim 22 Fév - 18:59

{Faudrais que t'apprenne à orthografier correctement mon nom, hein Razz Bon je suis désolé c'est pas top ><}


Que faisait Joann dans un lieu aussi fréquenté que le Starbuck Coffee? C'est vrai quand on connait la demoiselle, complètement sauvage et anti lieu public (du moins autant que possible), on peut évidemment se demander ce qu'elle fait dans un lieu pareil. Cela vous semble si improbable que la jeune femme désire seulement prendre un bon café? Et que, dans cette hypothèse, le Starbuck soit le meilleur endroit pour ca? Car, soyons honnete, dès que la jeune femme touche à un ustensile de la cuisine, cela se finit en un vrai carnage. Même avec une machine à café, la jeune femme est capable de vous transformer votre cuisine en une pièce méconnaissable. Aussi, avant le travail, la jeune femme avait pris l'habitude de se rendre au Starbuck, malgré que ce ne soit pas dans son creno de vie : faire le maximum pour éviter un maximum de gens. Mais l'apparition de la mystérieuse brune se résumait en une entrée discrète, une dizaine de minutes à faire la queue sans adresser la parole a quiconque, lancant un regard noir à quelques insouciants qui tentait parfois de l'aborder, demander un café a emporter ni plus n moins - les discussions avec les serveurs ou serveuses, pas vraiment son truc - puis repartir avec le plus de discrétion possible.

Mais visiblement aujourd'hui, le ciel en avait décidé autrement. Alors que Joann se dirigeait vers le comptoir des goutes chaudes vinrent se loger sur son chemisier blanc. La jeune femme jeta vite un coup d'oeil sur le massacre auquel elle s'attendait : sur toute la longueur de sa chemise, d'énormes goutes de café perlaient. Il ne manquait plus que ca. Non seulement, elle était déjà en retard pour son travail à la gallerie - elle avait d'ailleurs hésiter à rentrer dans le Starbuck il y a même pas cinq minutes - et elle savait qu'elle allait se prendre une remontrance de la part de Mme Brightfill mais voilà qu'en plus, elle allait s'y rendre en n'étant tout sauf présentable. Son appartement était à 10 minutes de là, elle n'avaitpas le temps d'y retourner pour se changer. Des tas de préoccupations envahissait à présent l'esprit de notre jeune rebelle ; des préoccupations qui ne lui ressemblaient pas vraiment à vrai dire, la jeune femme étant peu soucieuse deson apparence mais lorsque cela touchait à son boulot, un boulot qui lui plaisait et dans lequel elle s'épanouissait un minimum, tous détails avait son importance. Elle émit un petit gromellement et releva la tête à l'entente d'un "désolé" qui sonnait totalement faux mais qui eut le mérite de lui faire rappeler que de 1 elle n'était pas seule, et que de 2, quelqu'un devait bien être responsable de l'attaque de guttes de café - qui étaient presque brulante, en passant.

La jeune femme préparait donc son regard noir de rigueur - qui clouait tous le monde sur place, en tout casau moins 9 fois sur 10 - mais s'arrêta net en remarquant qui avait osé attaquer son chemisier. Le sherrif. Un personnage qu'elle n'aimait pas beaucoup : il n'aimait personne, il était bien trop orgeuilleux... il lui ressemblait en fait, quand on y pense. Si ce n'est que, contrairement à Joann, le sherrif était louche. Quoi que, dans cet élément, la jeune femme le rejoignait aussi un peu non? Elle n'oubliait pas les milliers de théories qu'elle avait entendue sur elle et ca l'avait fait toujours beaucoup rire mais c'était un fait : elle cachait quelque chose. Quelque chose d'horrible, qui lui pourrissait la vie. Seulement ce qu'elle cachait appartenait au passé. Alors qu'elle était certaine que le sherrif n'était pas quelqu'un de si recommandable que ca, encore aujourd'hui. Son bon sens lui dirait de se taire face au représentant de la loi mais le caractère de feu de Joann ne répondait que très peu souvent à son bon sens. Et puis, ce début de journée s'annoncait déjà assez pourri comme ca alors un peu plus, un peu moins. Elle n'allait elle pas se complaire dans une politesse qui serait fausse. Si le sherif avait l'habitude qu'on s'écrase devant lui, il avait pioché le mauvais lot en la personne de Joann L. Lackley, ce matin. D'une voix dure et sonore, la jeune femme lui répondit

« Oh je vous en prie pas de mauvaise complésance avec moi. On est pas en période d'élection, monsieur le sherrif. Comment se fait-il que les habitants d'Highway ait confié leur ville a un ahomme si "maladroit"? Oh j'oubliais que vous avez eu le poste d'office, qu'on ne vous a rien confié du tout. »

Bon d'accord elle y était allé un peu fort. Mais tant pis ce qui était dit était dit et Joann n'était pas vraiment du genre à regretter ce qu'elle dit, quoi que ce soit d'ailleurs. Aurait-elle réussi à percer un point sensible de monsieur le sherrif?

_________________
    ©️ Misery Angel
    Sometimes, I feel the fear
    of uncertainty stinging clear
    And I can't help but ask myself how much
    I'll let the fear take the wheel and steer
    It's driven me before, and it seems
    to have a vague, haunting mass appeal.

    Drive- Incubus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://save-your-soul.forumactif.org
Dustin McFedders
• MODO • Take my hand
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 25
Dis moi ... Tu te caches où ? : Si je ne suis pas dans mon bureau c'est que je suis partis aux toilettes x)
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: You had a bad day [Jojo]   Sam 7 Mar - 0:10

Joann Lackley ou le mystere incarné. Trouvait moi une seule personne plus mystérieuse que cette fille là et je vous file ma maison, mon chien, mon chat que je n'ai pas, toutes mes cassettes de walt disney, mes chausettes, le t-shert sentant la sueur récupéré d'un concert des Rolling Stones mais dont on ne connais pas l'ancien propriétaire et enfin ma collection de vieux vinils, bien sur je ne vous promettrez rien de tout cela si je ne savais pas pertinamment qu'il n'y à pas plus mystérieuse sur terre que cette fille. Plus mystérieuse et plus sauvageonne, quoi que sa va surement ensemble, puis sa rajoute du charme. Charme qui ne faisait pas vraiment d'effet à monsieur le sherif.

« Oh je vous en prie pas de mauvaise complésance avec moi. On est pas en période d'élection, monsieur le sherrif. Comment se fait-il que les habitants d'Highway ait confié leur ville a un ahomme si "maladroit"? Oh j'oubliais que vous avez eu le poste d'office, qu'on ne vous a rien confié du tout. »

Il aurait eu de l'amour propre qu'il en aurez pris un sacrés coup, mais étant habitué à se genre de remarques il ne releva même pas. Il savait qu'en versant son café sur la meilleure amie de la fille du maire il s'attaquait à quelqu'un qui ne s'écraserait pas devant l'autorité qu'il représentant et sa lui plaisait, enfin quelqu'un là pour lui répondre. Car franchement, apart Lily, il n'y avait pas grand monde pour faire la queue dans le rang ''ce qui son capable de manquer de respect à un responsable de la loi''. N'oubliez tout de même pas que Dustin est un jeune homme qui n'est toujours pas sortit de son adolescence (du moins mentalement) et qui adore chercher des histoires, faire le gamins il n'en a n'a plus trop l'occasion pourtant immature il l'est ! Parfois il lui prend de regretter que son père fut un sherif et qu'il ai dû lui succéder, si il avait était quelque chose d'insignifiant, comme facteur, Dustin aurait pû choisir son métier et il aurait pû faire ce qu'il voulait de sa vie, mais ces pensées s'envolaient très vite, il revenait dans le droit chemin en magouillant un peu et en abusant de son pouvoir.

« Dites moi mademoiselle Lackley ce n'est pas vous qui êtes amies avec la fille du maire ? Vous êtes plutot mal placé pour parler de personnes peu fréquentable... »

Il ne flancha pas devant son regard noir, pourtant il avouait volontiers que ce regard avait de quoi tromatiser un enfant de moins de 14 ans en période de croissance et donc fragilisé psychologiquement. Heureusement il avait dépassé ses 14 ans depuis quelques temps déjà.

Mais attendez, retour en arrière, le sherif aurait-il dit quelque chose en l'encontre de notre maire ? Non voyons ! Il l'aidait tellement dans ses magouilles qu'il ne l'aurait remis en question pour rien au monde, on ne fait pas tomber ses collegues de trafic sinon tout le monde y passe... oui mais par contre la fille du maire, les deux d'ailleur, sont toutes les deux aussi déliquantes l'une que l'autre, sauf que se sont les filles du maire donc les intouchables, même si la plus blonde se débrouille souvent pour se retrouver dans une cellule dorrée.

Dustin s'imagina alors embarquer Lackley pour manque de respect à mônsieur le sherif, cette idée lui paressait tellement stupide et tellement normale qu'il la balaya d'un revers de main fictif. Non il aimait tout aussi bien qu'elle se défoule sur lui et vice-versa, le dialogue, il n'y a que sa de vrai !



- désolé c'est plutot court --' -

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joann H. Lackley
BLOODYADMIN • Le sadisme est mon arme fatale.
avatar

Féminin Nombre de messages : 202
Age : 26
Dis moi ... Tu te caches où ? : Entre les toiles de chez Brightfill's Art. Ce que j'y fais? C'est privé merci.
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: You had a bad day [Jojo]   Dim 8 Mar - 18:52

Joann était constamment en conflit avec tout ceux qui avait l'occasion de la cotoyer, du moins la plus grande partie. non pas qu'elle veuille se faire remarquer, bien au contaire. Simplement elle en voulait au monde entier, car elle s'en voulait à elle-même en premier lieu. En effet, la jeune femme avait la fâcheuse tendance de répercuter sur tous ce qui passe tout le malheur, tout le dégout qu'elle éprouvait envers sa personne. Elle ne pouvait accepter le fait que quelqu'un s'interesse à elle, veuille la connaitre. Elle ne le méritait pas. Elle avait ôté une vie. Accidentelement certes, mais quelqu'un était bien mort par sa faute du moins c'est ce dont elle s'était persuadé au fil du temps. Alors, quiconque qui essayait de lui parler se retrouver renvoyé ni une, ni deux. L'attaque est toujours la meilleure des défenses, n'est-ce pas ce qu'on dit toujours? Et puis la jeune femme, très caractérielle, passait également souvent sa mauvaise humeur sur n'importe qui. Qui donc s'en formaliser maintenant? Tout le monde avait l'habitude de l'attitude de la mystérieuse Joann, tellement l'habitude que dans son ensemble, la ville l'évitait un maximum en dehors de ses heures dde boulots - ou elle se trouvait alors serviable, rémunération oblige.

Et quelle autre personne que le Sherif McFedders pour passer sa mauvaise humeur en ce doux matin? il était parfait, il répondait avec entrain et semblait apprécier les joutes verbales avec ceux qui osaient le défier. Et puis, après tout, il était bel et bien la cause der sa mauvaise humeur alors la victime pouvait bien se venger un peu sur son bourreau non? Ca donnerait du fil à retodre pour Monsieur le Sherif, qui semblait, malgré sa perspicacité, semblait être intrigué sur la personnalité mystérieuse de la jeune femme. Personne ne savait quaiment rien d'elle, à part sa meilleure amie et encore. Si ca se trouve, le Sherif avait même déjà fait un petite enquête sur elle pour savoir ce qu'elle cachait. Cette perspective le fit sourire, tant elle savait que ses entreprises avaient été vaines. Son accident de voiture ne figurait pas dans son casier, l'homme qui mourut lors de ce dernier étant le responsable de l'accident. Le fait que le Sherif Mc Fedders puisse se casser un peu la tête sur son cas faisait énormément plaisir au côté cynique de Joann.

« Dites moi mademoiselle Lackley ce n'est pas vous qui êtes amies avec la fille du maire ? Vous êtes plutot mal placé pour parler de personnes peu fréquentable... »

Elle s'attendait à ce genre de remarque. Monsieur McFedders serait-il donc prévisible, en plus d'être ennuyeux? La jeune esquissa un sourire cynique qui en disait long sur ses pensées. C'était tellement facile de l'attaquer sur sa fréquentation envers la fille du maire. D'ailleurs le Sherrif était en erreur. Hell n'était pas une délinquante. Elle ne reniait pas lefait que sa soeur, Sixty qu'elle avait croisé souvent n'est pas quelque problème avec l'alcool mais Hell était une fille bien qui voulait juste être considéré comme une fille normale, et pas comme la fille du maire. Elle avait su lire en cette jeune femme à force d'années passé à la cotoyer et avait découvert un coté fragile, pas une délinquante n puissante. Des deux amies, celle qu'on prendrait d'ailleurs le plus pour une délinquante, ce serait plutôt Joann. Le Sherrif avait donc tord et la jeune femme ne se ferait pas prier pour le lui faire remarquer...

« Voyons Monsieur le Sherrif est-ce déjà la sélénité préococe qui vous fait dire de telles bêtises? Si c'est le cas, vous devriez déjà penser sérieusement à prendre votre retraite. Hell n'est pas une délinquante et vous le savez très bien. Ne faites pas de rapprochement stupide entre Sixty et elle. L'une fréquente parfois votre "établissement" alors l'autre est forcément une mauvaise graine c'est ca? Décidement vous êtes bien bas dans mon estime Sherrif... Vous auriez donc un problème contre les privilégiés? Vous en êtes un aussi pourtant. »

Joann aurait-elle donc oublier a qui elle parlait? Non. Sans doute qu'elle en faisait trop mais elle se devait de soutenir Hell qui n'avait jamais rien fait de mal si ce n'est d'être devenu, sans le vouloir, "la fille du maire aux yeux de tous". Cette amitié avait surpris bien du monde quand elle avait fait son apparition et elle ne cessait de surprendre. La rebelle amie avec la fille de l'homme le plus puissant de la ville n'était-ce pas ironique comme situation? Mais pourtant cette complicité était bien vrai, aussi irréfutable qu'impressionante. Joann ne s'était pas rapproché de Hell pour faire partie des privilégiés, pour être protégé comme elle l'avait si souvent entendu dire mais parce qu'elle avait vu l'être unique en son amie. Les débuts avaient été difficiles entre elle deux certes, tant leur monde était différent mais elles étaient au fond faite pour s'entendre.Hell avait su faire retrouver une partie du sourire de son amie, de sa joie avant son terrible accident et elle ne laisserait pas un petit représentant de la loi miteux remettre en cause l'intégrité de son amie.

{c'est guère mieux moi non plus ><}

_________________
    ©️ Misery Angel
    Sometimes, I feel the fear
    of uncertainty stinging clear
    And I can't help but ask myself how much
    I'll let the fear take the wheel and steer
    It's driven me before, and it seems
    to have a vague, haunting mass appeal.

    Drive- Incubus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://save-your-soul.forumactif.org
Dustin McFedders
• MODO • Take my hand
avatar

Masculin Nombre de messages : 281
Age : 25
Dis moi ... Tu te caches où ? : Si je ne suis pas dans mon bureau c'est que je suis partis aux toilettes x)
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: You had a bad day [Jojo]   Mer 11 Mar - 20:16

Le sherif McFedders ou l'art de se faire détester par une ville entière alors que l'on se doit de la protéger, vraiment il était très fort. Mais les gens le détestaient pour diverses raisons, jamais les mêmes, certains le détestaient parce qu'il était sherif, qu'il représentait l'autorité et donc les limites de la liberté, sous certains point de vue. D'autres le détestaient parce qu'il avait une tête d'idiot mais ce genre de personne déteste plus de la moitié de la terre alors ne nous en formalisons pas, vous avez aussi ceux qui ne l'aime pas parce qu'il à subit le fameux piston de papa, d'autres parce qu'ils jugent qu'il fait mal son boulot mais ces personnes là sont la plupart du temps au chomage alors pourquoi prendre garde à ce qu'elles disent ? Puis il y avait ceux qui ne l'aimait pas parce qu'ils ne l'aimaient pas. Joann elle, il s'en doutait, c'était différend parce qu'elle, elle n'aimait que très très peu de monde, restait à savoir pourquoi... peut être tout simplement un sale caractere, ou un tromatisme venant de l'enfance ? Ou un petit ami qui l'ayant quitté et qui lui à fait vivre un tel enfer qu'elle se venge sur tout ce qui bouge et qui lui adresse la parole, cela allant du caissier dans une boutique de vêtement jusqu'au banquier de Hightway, mais y a t'il toujours des réponses ? Même la nature humaine n'est pas toujours compréhensible, surtout la nature humaine... mais Joann est-elle vraiment humaine ? Je crois que cet la question que nous devons nous poser avant toute chose.
Il ne savait pas grand chose d'elle apart ce que Lily savait, et Lily ne savait rien. Lily, son bras droit, son second qui l'épaulait de manière exemplaire, eh bien oui, elle n'avait rien sût sur cette fille apart les trucs sans importance comme son groupe sanguin ou le dernier vaccin qu'elle avait fait, rien de tellement compromettant, rien qui vous amenne sur une piste pour résoudre le ''mystere J-L'', mystere qui l'interessait mais auquel il n'avait pas eu de temps à consacrer, tant pis il se casserait la tête plus tard sur elle, Hightway est prioritaire devant les mysteres ambulants que l'on apelle jeunes femmes de nos jours.

« Voyons Monsieur le Sherrif est-ce déjà la sélénité préococe qui vous fait dire de telles bêtises? Si c'est le cas, vous devriez déjà penser sérieusement à prendre votre retraite. Hell n'est pas une délinquante et vous le savez très bien. Ne faites pas de rapprochement stupide entre Sixty et elle. L'une fréquente parfois votre "établissement" alors l'autre est forcément une mauvaise graine c'est ca? Décidement vous êtes bien bas dans mon estime Sherrif... Vous auriez donc un problème contre les privilégiés? Vous en êtes un aussi pourtant. »

Il sourit à sa remarque. C'était juste et mérité, apart peut être la sélénité précoce qui était peu probable, en effet Dustin ne se sentait pas sénile et il pensait avoir encore quelques années devant lui avant de l'être, du moins il l'esperait vivement.

« Je n'ai rien contre les privilèges et les privilégiés, rien contre vous et encore moins quelque chose contre votre estime, vous avez bien le droit de ne pas m'aimer, puis pour ce que j'en ai à faire... »

Il hocha la tête et soupira doucement, le soupir c'est ce qu'il a de mieux pour appuyer une remarque désobligeante.

« Par contre ce qui me gêne c'est que vous pensiez que je rapproche Hell et euuuh comment s'apelle t'elle déjà ? Sixtine ? Ah non sa c'est une chapelle... bref que je compare Hell à sa soeur, je suis tout à fait d'accord avec vous, ce n'est pas parce qu'une est alcoolique que l'autre doit l'être aussi. Et je conçois que je puisse être considéré comme un privilégié bien que je n'ai pas choisis, mais je n'ai aucune envie de discuter de cela avec vous mademoiselle, comment déjà ? Ah oui, Lackley. »

Hell, une jeune fille tout a fait respectable, qui n'était même pas la fille du maire et qui en plus avait un visage d'ange pour tous, quel paradoxe. Pourtant Dustin s'en moquait, comme il se moquait de toutes ses personnes qui habitaient ici, il connaissait le maire, si bien qu'ils faisaient des affaires ensemble, et cela suffisait à le déggouter de lui. Bien sur il fallait continuer ce que son père et les autres sherifs avant avait commencer mais les sales affaires ne lui plaisaient gueres, alors que le maire lui semblait y prendre du plaisir, enfin c'était ce que ressentait Dustin qui n'avait pas une vision très objective je vous l'accorde. Lackley, quel drôle de nom, pas de par ici à coup sûr, mais peu importe son nom, peu importe cette personne elle le détestait et il ne l'aimait guere, et être ou ne pas être dans son estime lui importait peu. Il aurait pût l'amenner dans une cellule, celle de son amie Sixty par exemple mais il avait des choses plus importantes à faire, comme apeller un restaurant pour commander un diner ce soir, ou aller se balader avant d'aller a son bureau, ou peut être même ce faire un petit ciné' ce qui faisait enrager Lily car elle devrait l'attendre pour commencer la journée de travail, bonne idée le cinéma enfait. Faut-il encore qu'il y ai des séances de programmées.

« Vous ne devez pas aller travailler ? Ou peut être passer chez vous pour vous changer, sans vouloir vous vexer vous n'êtes pas vraiment présentable ainsi. Je veux bien vous préter ma veste mais elle risque de ne pas être à votre taille. »

Cette dernière remarque fut envoyé avec en prime un sourire des plus hyprocrites, de ceux qui vous blessent plus encore que les paroles, si elle voulait de la méchanceté et de la bagarre stupide et gratuite elle allait être servit, le sherif était motivé ! Cependant jetant un coup d'oeil à sa montre il vit que l'heure tournait aussi rapidement que son café refroidissait et qu'il faudrait bientot qu'elle parte si elle ne voulait pas être en retard, il réalisa soudain qu'il ne savait pas à qu'elle heure elle commençait, il savait seulement une chose c'est qu'elle était l'employé de la femme du maire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You had a bad day [Jojo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You had a bad day [Jojo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jojo à gogo
» VENDS INTEGRALE DVD JOJO 65 DVD TOUS EN ETAT NEUF DE NEUF, BEAUCOUP SOUS CELLO
» Jacques Brel "Jojo" en Live et sans filet lors d'un festival
» duo jojo et bruel : casser la voix
» Jacques Brel Jojo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Your Soul :: City Center :: - Starbuck Coffee --
Sauter vers: